Portraits

Howard MWIKUTA-Le pionnier oublié

Howard MWIKUTA-Le pionnier oublié
Howard Mwikuta wwwnasljerseyscomimagesChiefsChiefs206720He
Date de naissance (1941-06-20)20 juin 1941
Lieu de naissance Ndola, Rhodésie
du NordDate de décès 26 février 1988 (1988-02-26) (46 ans)
Décédé le 26 février 1988, Chililabombwe, Zambie

Lieu de décès Chililabombwe, Zambie

Howard Mwikuta (20 juin 1941 – 26 février 1988) était un footballeur et entraîneur zambien qui a joué dans la première équipe nationale zambienne à l’indépendance en octobre 1964. Il a été nommé capitaine zambien en 1966 et à la fin de la saison a été élu sportif zambien de l’année. Mwikuta a été l’un des premiers Zambiens à jouer au football professionnel à l’étranger quand il a signé pour le club américain des Chiefs d’Atlanta en 1967, avec Emment Kapengwe et Freddie Mwila. Il est devenu le premier Africain à jouer dans la NFL quand il a joué pour les Cowboys de Dallas dans la pré-saison 1970 comme un placekicker.

Carrière de joueur

Howard Mwikuta Howard Mwikuta Wikipedia

Mwikuta est né à Ndola le 20 juin 1941 et a été élevé par son frère aîné après avoir perdu ses deux parents à l’âge de deux ans. Il est allé à Chimoto and Fiwale Mission Schools pour ses études primaires avant de déménager à Bancroft (Chililabombwe) en 1957 où il a rejoint la mine. Il a d’abord joué au football universitaire, puis a rejoint Bancroft Blades, obtenant son diplôme de la première équipe en 1958 en tant qu’arrière ou demi-arrière. Dans la même saison, il a été choisi pour représenter le reste de la Rhodésie du Nord contre katanga à Elizabethville au Congo et à partir de là a été un élément permanent dans les côtés nord de la Rhodésie ou zambienne.

Le plaqueur déterminé faisait partie de la première équipe qui a joué sous le nom de Zambie, remportant la Coupe Mufulu (Liberté) au Malawi en Juillet 1964 avec des victoires sur Tanganyika (Tanzanie) et les hôtes. Il a également fait partie de l’équipe zambienne qui a accueilli le Kenya, l’Ouganda et le Ghana lors des célébrations de l’indépendance de la Zambie en octobre de la même année.

Mwikuta, construit puissamment, n’a pas seulement eu l’endurance nécessaire pour continuer à courir pendant 90 minutes et au-delà, mais il était aussi célèbre pour ses longues remises en jeu et a décochait un tir puissant. En 1965, il passe aux Broken Hill Warriors et l’année suivante, il est nommé capitaine du club. Il a mené l’équipe à la finale de la Coupe Castle et à la troisième position dans la ligue après une seconde de finition inférieure en 1965.

Il a également été capitaine de la Zambie au Malawi dans un tournoi organisé par les hôtes pour célébrer la réalisation du pays du statut de république en Juillet 1966, que la Zambie a remporté après avoir battu Madagascar 3-0 et les hôtes 6-0. Il a également mené la Zambie à un triomphe en Coupe Rothmans contre le Kenya en septembre 1966.

Il a fait 17 apparitions internationales de juillet 1964 à la fin de 1966. Lorsque Phil Woosnam, entraîneur des Chiefs d’Atlanta dans la nouvelle Ligue de soccer professionnel en Amérique est venu en Zambie pour la deuxième fois en Décembre 1966, il a approché Mwikuta, Mwila et Kapengwe au nom des Chiefs. L’accord de Mwikuta a été précipité par l’intermédiaire des dirigeants du club, de la Ligue nationale de football (NFL) et de l’Association zambienne de football (FAZ) en moins d’une semaine. Woosnam a fait l’offre la plus attrayante faite aux joueurs zambiens de l’époque: près de £ 200 par mois plus les primes, avec des contrats d’un an à la conclusion réussie d’un essai de deux mois. Mwikuta a accepté l’offre et a promis de retourner en Zambie pour transmettre ce qu’il apprendrait à la jeune génération. En fait, il avait été économiser pour un voyage en Grande-Bretagne plus tard dans l’année où il espérait voir un peu de football européen de première classe et tout d’un coup, il s’est retrouvé avec un voyage toutes dépenses payées et la chance d’une vie.

Après avoir clarifié la reconnaissance de la Ligue américaine par la FIFA, Mwikuta part pour Atlanta avec Kapengwe, Mwila et doug Sammons, le 22 février 1967, devenant ainsi le premier joueur zambien à jouer au football professionnel à l’étranger. Mwikuta a impressionné le personnel d’entraîneurs des Chiefs par sa forme physique, attendant souvent que le reste des joueurs se rattrapent pendant les entraînements. L’entraîneur adjoint du chef, Vic Crowe, lui a dit un jour : « Nous devrons commencer à courir une heure à l’avance pour que tout le monde le soit même lorsque l’entraînement commencera. »

Il a raté quelques matchs de début de saison pour maladie et les derniers avec une blessure à la cheville, jouant 22 matchs pour les Chiefs et marquant un but contre Toronto. À la fin de la saison, Kapengwe et Mwila ont été ressignés, alors Mwikuta a de nouveau quitté la Zambie le 22 décembre 1967 pour les États-Unis, se parrainant pour un cours d’éducation physique et d’entraînement de football parce qu’il s’est rendu compte que la Zambie avait grandement besoin d’entraîneurs professionnels. À Atlanta, il a constaté que les jeunes joueurs de soccer sont loin derrière leurs coéquipiers zambiens, alors il a commencé à entraîner. « Dans mon pays, les enfants commencent à jouer au soccer à l’âge de cinq ans », a-t-il dit à ses amis américains. Cela lui faisait mal de voir des enfants tourner au ralenti, alors qu’ils pouvaient faire quelque chose dans leurs temps libres – comme jouer au soccer – mais il a aussi vu qu’il y avait besoin d’aide qualifiée.

Il a reporté les cours officiels et a obtenu un travail pratique sportif avec la ville d’Atlanta Recreation Department. Il a porté dans sa voiture un approvisionnement de ballons de football et à travers cette interaction et le bouche à oreille, il avait un coaching suivant de football à Atlanta. Son travail auprès des jeunes de la communauté a été salué. Son patron Howard Long a décrit son employé comme un « grand organisateur » et a déclaré que les enfants ont beaucoup appris de lui en peu de temps. Et ses jeunes disciples enthousiastes l’auraient décrit comme le meilleur « ambassadeur de bonne volonté » qu’ils connaissaient.

Au milieu de 1969, Topic, un magazine mensuel américain largement lu qui a largement circulé en Amérique, a publié un article couvrant la contribution de Mwikuta à Atlanta et à la jeunesse depuis qu’il y est allé en février 1968. Mwikuta passera plus tard la plupart de son temps à entraîner dans les écoles locales et autour de l’État de Géorgie. Il a également dirigé des cliniques pour les arbitres et les juges de ligne et a assisté à un jamboree boy scout de masse à Pine Mountain où il a donné des conférences sur le football et la Zambie.

En 1969, il signe avec dallas Tornado pour deux saisons (69-70) avant de tenter sa main au football américain avec les Cowboys de Dallas et devient le premier Africain à figurer dans la NFL quand il est apparu dans la pré-saison 1970. Cependant, il a été libéré avant le début de la saison régulière. Howard Mwikuta a entraîné l’équipe masculine de soccer varsity à l’UMS de 1974 à 1979. En raison de sa contribution au travail communautaire et au développement de la jeunesse aux États-Unis, Mwikuta s’est réuni à la Maison Blanche le président américain Jimmy Carter. Il a finalement terminé ses études avec des diplômes en éducation physique et en entraînement de football et est revenu en Zambie après une absence de 12 ans. Mwikuta s’installe au Zaïre (aujourd’hui Congo RD) où il commence à entraîner Tshikuku United dans la province de Shaba.

mort

En février 1988, il s’est rendu en Zambie pour rendre visite à des amis et des parents et, le matin du 26 février 1988, Mwikuta se trouvait chez son frère à Chililabombwe lorsqu’il s’est effondré et est mort d’une crise cardiaque. Le pays a pleuré le décès d’un footballeur talentueux, entraîneur et ambassadeur qui a été un crédit à la Zambie et en touchant la vie de tant de jeunes à Atlanta.

About Author

Eric Abi

Leave a Reply