Basketball Africa League

Le Zamalek égyptien remporte la première Ligue africaine de basket-ball

Le Zamalek égyptien remporte la première Ligue africaine de basket-ball

Le Zamalek a battu l’US Monastir pour remporter le tout premier championnat de la Basketball Africa League.

KIGALI, RWANDA – Zamalek (Égypte) a battu aujourd’hui US Monastir (Tunisie) 76-63 pour remporter le championnat inaugural de la Basketball Africa League (BAL), qui a eu lieu à la Kigali Arena au Rwanda et a été diffusé aux fans dans 215 pays et territoires en 15 langues. Le président de la BAL, Amadou Gallo Fall, a remis au Zamalek le trophée du championnat bal conçu pour représenter le baobab, originaire d’Afrique et connu comme « l’arbre de vie » pour fournir de la nourriture, de l’eau, un abri et une protection aux personnes et aux animaux.

Après le match, la BAL a annoncé les premiers récipiendaires des prix de fin de saison de la ligue, qui honorent les légendes de la NBA africaines hakeem Olajuwon (Nigeria), Dikembe Mutombo (République démocratique du Congo) et Manute Bol (Soudan du Sud).

Image

La BAL a créé le Hakeem Olajuwon BAL Most Valuable Player Award, le Dikembe Mutombo BAL Defensive Player of the Year Award et le Manute Bol BAL Sportsmanship Award en reconnaissance de leurs légendaires carrières NBA et de leurs contributions hors-terrain. Les lauréats ont été sélectionnés par un panel de rédacteurs sportifs, de diffuseurs et de dépisteurs d’équipes NBA présents, les nominés recevant trois points pour un vote de première place, deux points pour un vote de deuxième place et un point pour un vote de troisième place. Les 12 entraîneurs-chefs de la BAL ont voté pour le manute Bol BAL Sportsmanship Award. Les entraîneurs ne pouvaient pas voter pour les joueurs de leur propre équipe. La phase de groupe de la BAL et les séries éliminatoires ont été prises en compte dans le cadre du processus de vote.

Walter Hodge (Zamalek) a été nommé le Hakeem Olajuwon BAL Most Valuable Player après avoir mené son équipe à une fiche invaincue de 6-0 avec des moyennes par match de 15,5 points, 5,7 passes décisives et 5,0 rebonds.

Anas Osama Mahmoud (Zamalek) a été nommé joueur défensif de l’année du Dikembe Mutombo BAL après avoir enregistré des moyennes par match de 6,7 rebonds et 2,8 contres.

Makrem Ben Romdhane (US Monastir) a reçu le Manute Bol BAL Sportsmanship Award pour avoir illustré les idéaux de l’esprit sportif et de la camaraderie.

D’autres prix seront annoncés demain sur les canaux de médias sociaux de la BAL, y compris la BAL All-First Team, le BAL Scoring Champion 2021 et le Prix Ubuntu, qui est décerné à une personne ou à une organisation qui a eu un impact sur la communauté locale au cours de la première saison de la BAL.

Olajuwon est devenu le premier joueur d’Afrique à être drafté en NBA quand il a été sélectionné au premier rang de la draft 1984 par les Rockets de Houston. Le double champion NBA et intronisé au Hall of Fame a également été nommé MVP de la ligue en 1993-94 lorsqu’il a mené les Rockets au premier titre NBA de la franchise. Mutombo a remporté quatre trophées de NBA Defensive Player of the Year et a été sélectionné dans la NBA All-Defensive Team à six reprises au cours de sa carrière au Temple de la renommée. Bol, décédé en 2010, a connu une carrière NBA de 10 ans en tant que centre 7-7 et est reconnu comme l’un des bloqueurs de tirs les plus imposants de sa génération.

Les champions des ligues nationales en Angola, en Égypte, au Maroc, au Nigeria, au Sénégal et en Tunisie ont gagné leur participation à la saison inaugurale de la BAL. Les six équipes restantes, qui venaient d’Algérie, du Cameroun, de Madagascar, du Mali, du Mozambique et du Rwanda, ont assuré leur participation lors des tournois de qualification bal organisés par le bureau régional de la FIBA en Afrique à travers le continent à la fin de 2019.

Grâce à une belle finale, des invités prestigieux en tribunes et quelques coups médiatiques réussis comme la participation du rappeur J.Cole, la BAL a réussi son pari de créer une compétition d’envergure pour le continent africain. Rien n’est encore prévu pour la suite, mais les co-dirigeants espèrent pouvoir poursuivre l’aventure au plus vite afin de continuer à populariser le basket made in Africa.

Sources textes: Nba.com, Bal, Espn

About Author

Eric Abi

Previous Post

Leave a Reply