Chroniques Portraits

Mathias Kiwanuka – il y a 15 ans et il y a 10 ans, l’histoire d’un “Géant”

Mathias Kiwanuka – il y a 15 ans et il y a 10 ans, l’histoire d’un “Géant”

La plupart des fans de la WWE (à l’époque connu sous le nom wwf) pourrait se rappeler un personnage bizarre répondant au de nom de Kamala. Un malabar de près de 300 livres, il était connu des fans comme le géant ougandais.

Mais les Giants de New York dans la Ligue nationale de football ont un vrai géant ougandais dans leur histoire. Il ne pèse peut-être pas 300 livres, mais il mesure 6’5 » pour 265 livres.

Et il s’appelle Mathias Kiwanuka.

Bien que né à Indianapolis, l’histoire de Kiwanuka débuté dans un territoire tristement connu grâce à son dirigeant et tyran Idi Amin Dada en Afrique de l’Est.

Son grand-père Benedicto Kiwanuka a été le premier Premier ministre de l’Ouganda, et a été un des grands homme et militant au moment où l’Ouganda est devenue un Etat indépendant en Mars 1962.

Lorsque Kiwanuka était en troisième année en 1991, sa mère lui a donné, ainsi qu’à sa sœur Mary, chacun 100 $ et leur a dit d’aller acheter des bonbons.

« C’était le paradis pour moi en tant que élève de troisième année », a-t-il dit. « Puis nous sommes rentrés chez nous et elle l’a pris, et je ne l’ai pas vu avant de descendre de l’avion en Ouganda. »

À son arrivée en Ouganda, la mère de Kiwanuka a ensuite distribuer tous les bonbons aux enfants de la région, montrant à Kiwanuka comment les choses sont différentes en Afrique par rapport aux États-Unis.

Faisant le voyage pour visiter sa famille, Kiwanuka a appris le travail et les valeurs de son grand-père. Sur la façon dont il s’est battu pour les droits des femmes, pour l’éducation, et des salaires minimums pour la classe ouvrière.

Mais Kiwanuka a aussi appris l’histoire tragique de la mort tragique de son grand-père.

Benedicto a été torturé et peu après assassiné par des opposants politiques, plus de 10 ans avant la naissance de Kiwanuka.

Mathias Kiwanuka - Wikipedia
(photo – wikipedia)

« Dès mon plus jeune âge, mes parents m’en ont parlé un peu plus souvent », a-t-il dit.

« Mais il m’a fallu un certain temps pour réaliser l’ampleur de tout cela. »

Gardant toujours la mémoire de son grand-père et l’esprit de l’Ouganda près de lui, Kiwanuka a fréquenté l’école St. Simon the Apostle à Indianapolis de la maternelle jusqu’à la huitième année.

Il a ensuite commencé sa carrière de football à cathedral high school à Indianapolis, et a conduit l’école à quatre indiana High School Athletic Association titres.

Alors qu’il était à l’école secondaire, il a commencé à évoluer au poste de Défensif en ligne mais également de Tight End.

Jouant en défense en tant que senior, il a enregistré 39 plaquages, dont 11 pour des défaites. Sur le plan offensif, il a récolté 98 yards de réception, ce qui prouve sa valeur en tant que joueur générationnel.

A la fin de son cursus secondaire, Kiwanuka choisit de jouer pour l’université de Boston.

Formé en Indiana, Mathias ne manque pas une occasion de brandir le drapeau ougandais dans son dortoir en mémoire de sa famille et son héritage.

En plus de montrer de l’admiration et de l’amour pour le lieu d’origine de sa famille, il est devenu un athlète respecté et populaire en Colombie-Britannique.

Au total, il a joué 49 matchs, débutant 38 d’entre eux en tant que défensif en ligne. Il réussira 245 plaquages, dont 155 qu’il obtiendra en solo. Il a établi des records pour l’université avec 37,5 sacks et 64,5 arrêts pour pertes.

Un de ses meilleurs jeux s’est produit lors de son année senior contre Boise State dans le MPC Computers Bowl. Kiwanuka a enregistré deux plaquages mémorables.

Malheureusement, les Eagles de la Colombie-Britannique ont été battus par les Broncos 27-21.

Après l’université, Kiwanuka a été repêché en 32ème position au total des choix par les Giants lors du repêchage de la NFL en 2006. Il a ensuite signé un contrat de cinq ans d’une valeur de 10 millions de dollars le 25 juillet de la même année pour jouer en défense pour Big Blue.

À sa première année, il a disputé les 16 matchs, dont neuf de suite en tant que partant. Il va éblouir tous les amateurs de football lors de sa saison recrue, terminant la saison avec un total de 55 plaquages, quatre sacks, deux interceptions et deux échappés forcés.

De retour en 2007, Kiwanuka va commencer l’apprentissage d’un nouveau poste, celui de Linebacker où il sera souvent aligné en tant que titulaire .

Il va débuter les 10 premiers matchs en 2007, mais son année a été écourté en raison d’une grave blessure.

Lorsque les Giants jouaient contre les Lions le 18 novembre 2007, Kiwanuka va subir une fracture du péroné gauche. Il aura besoin d’une intervention chirurgicale à la jambe et à la cheville, cette opération le prive de l’épopée victorieuse des Giants au Super Bowl XLII.

Kiwanuka recevra malgré tout sa bague de champion en tant que membre à part entière des Giants en 2008.

Bien qu’il ait raté le Super Bowl et joué une saison écourtée, Kiwanuka réussira l’exploit de réaliser 47 plaquages, 4,5 sacks, quatre passes défendues, et un fouillis forcé.

De retour dans l’équipe en 2008, Kiwanuka est reviendra à son poste de prédilection . L’ailier défensif des Giants Osi Umenyiora a terminé la saison avant même qu’elle ne commence, se blessant au genou contre les Jets de New York lors d’un match préparatoire.

Kiwanuka va débuter les 16 matchs pour les G-Men à l’extrémité défensive droite où il réussira des chiffres solides sur l’année.

À la fin de 2008, il a complété 59 plaquages, dont 28 en solo. Il a également ajouté huit sacks, deux tâtonnements forcés et deux récupérations de tâtonnements à son curriculum vitae.

À seulement 26 ans, Kiwanuka possède déjà une grande carrière; il est nommé deux fois dans la première équipe all-american à l’université. Il a été un joueur défensif de l’année. Et un champion du Super Bowl.

Mais Kiwanuka est bien plus que cela.

C’est un homme qui respecte son histoire et son héritage familiale. Défenseur notamment de belles valeurs, humanitaires et fraternelles qu’il met très souvent au service de ses différentes fondations pour le social et l’Afrique.

About Author

Eric Abi

Leave a Reply